OBSOLESCENCE

J’ai pris cette photo la semaine dernière sur le trottoir dégueulasse du Quai d’Austerlitz. Je déteste les décharges sauvages que ce soit à Paris ou à la campagne. De plus, il y a des poubelles partout dans le XIIIème. Alors pourquoi quelqu’un aurait-il été contraint de jeter toutes ces saloperies sur la chaussée ?

Lire la suite « OBSOLESCENCE »

LE PEUPLE DU CERCLE

Cette nouvelle se déroule dans l’univers du « Chemin de la Mer » mais elle peut être lue indépendamment du roman. Elle évoque le parcours d’un des ancêtres d’Onésime Brunon, le riche industriel de Port des Dauphins.


— Nul n’est besoin de vous présenter l’île de Salvinia au cœur de notre douce Mer Intérieure ; cette magnifique île qui vit naître le tout premier Grand-Prêtre du culte de Tarman, notre Père à tous. Je suis sûr que vous vous y êtes tous rendus au moins une fois dans votre vie pour vous recueillir sur la tombe du Saint-Homme.

Lire la suite « LE PEUPLE DU CERCLE »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 07 (1/2)

Une approche épistémologique

(première partie)

L’ours arboricole ou ours apiculteur, vit comme son nom l’indique dans les arbres où il construit son nid, généralement à proximité d’un ou plusieurs essaims car il est très friand de miel. Contrairement à l’ours arboricole que l’on trouve dans les forêts à l’Est de l’Est Profond – appelé aussi ours malais on ne sait trop pourquoi -, il est rapide, de très grande taille et ne s’empare pas du travail des abeilles de façon dévastatrice ; bien au contraire il fait très attention à ne pas abîmer les constructions de cire et prends soin de ne prélever qu’une partie raisonnable de la production.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 07 (1/2) »

MON PANTHÉON

Je vous ai déjà parlé de mon immense admiration pour Gotlib dans un article qui a eu un certain succès[1] : Madeleine et Marcel. Héros de mon enfance, s’il m’était possible de lui rendre un hommage officiel aujourd’hui, je lui offrirais une cérémonie toute particulière, pour le placer en bonne place dans mon propre panthéon. N’y voyez nul rapport avec le vrai Panthéon, celui de Soufflot – en haut de sa rue éponyme – où reposent les vrais héros de la Nation Française.

Lire la suite « MON PANTHÉON »

LE DOIGT INVISIBLE – Chapitre 07

La rançon du succès

« S’il existe plusieurs manières de faire quelque chose et que l’une de ces manières est susceptible de se solder par une catastrophe, on peut être certain que quelqu’un se débrouillera pour la choisir. »

Edward A. Murphy Jr

Je n’en crois pas mes oreilles :

— Comment ça on a des milliers de visites ?

— J’essaye de voir qui sont…

— Attends une seconde Paul, mon téléphone sonne.

Lire la suite « LE DOIGT INVISIBLE – Chapitre 07 »

LA BEAUTÉ DU GESTE

J’ai mis beaucoup de temps avant de comprendre ce qu’était la beauté du geste et quelle était sa signification. Malgré cette révélation, je vous avoue qu’à ce jour je n’en ai pas tiré grand-chose, si ce n’est que je l’ai assimilée. Tout comme par le théorème de Gödel ou celui de Cayley-Hamilton, j’ai été ébloui, mais d’un point de vue pratique, cela ne m’a rien apporté, si ce n’est le plaisir de m’en être imprégné. C’est déjà ça !

Lire la suite « LA BEAUTÉ DU GESTE »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (2/2)

Une escapade nocturne

(fin)

Résumé : Noir est incarcéré et dépérit dans une des geôles de la prison du Souk…

Ce soir-là, alors que Noir se morfondait dans sa cellule, Blanc avait reçu sa première solde de mercenaire. Ses compagnons lui proposèrent d’aller arroser ses gages à la taverne, c’est ce que faisaient tous les mercenaires après tout. Blanc mit un peu de temps à se laisser convaincre, même s’il n’avait jamais bu de sa vie, il avait déjà vu des gens ivres et par instinct redoutait les conséquences de l’alcool sur son organisme.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (2/2) »

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑