PAUL

J’ai déjà évoqué Paul dans un des mes posts précédents mais après le noir constat de mon dernier « Je suis un peu en colère », je tenais à vous parler de lui et de son travail, pour vous montrer que tout n’est pas – encore – foutu.

Je me suis toujours senti flatté de compter Paul parmi mes amis car c’est quelqu’un d’exceptionnel. Il se trouve aussi qu’il a des idées incroyables, comme certains le disent, des idées disruptives. Je sais qu’il n’aime pas cet adjectif car il est devenu un lieu commun, donc vidé de son sens. Pour lui rendre justice, disons plutôt que sa pensée sort des sentiers battus, même si, cette fois, c’est moi qui trouve que c’est très en deçà de la réalité.

Nous sommes nombreux à vouloir changer la société et avons tout un tas d’idées pour y parvenir. Nous échangeons généralement ces idées devant un verre, le soir après le boulot, avec nos collègues ou à la maison avec nos conjoints ; et tout aussi généralement les choses en restent là. La différence avec Paul c’est que lui et quand je dis lui, je veux dire lui tout seul[1] est en train de changer le monde, ce qui en fait à mon sens quelqu’un de formidable. Je vous parlais de la beauté du geste dans un article précédent et y précisait la différence notoire qui existe entre le talent et le génie. Sa modestie dut-elle en souffrir, lui, c’est un vrai génie. C’est tellement une évidence que personne ne peut être jaloux devant un tel constat, je ne le suis pas et c’est pour cela que je lui rends hommage dans cet article.

Le principe de son business n’est pas simple mais je vais tout de même essayer de vous l’expliquer avec mes mots. Un ordinateur dégage beaucoup de chaleur, à tel point que les constructeurs y ont installé des ventilateurs pour le réfrigérer. Cette chaleur est en grande partie produite par le processeur qu’il contient lorqu’on lui demande de réaliser des calculs. Des grandes entreprises qui génèrent énormément de calcul – comme les banques pour leurs mesures de risques – claquent des fortunes pour climatiser les « salles machines » qui contiennent des milliers de serveurs bourrés de processeurs. Quel gâchis ! Certains avaient déjà essayé d’utiliser cette chaleur pour chauffer des locaux, ce n’était pas si idiot au fond, mais l’approche était somme toute limitée. Paul lui a trouvé l’arme absolue : un radiateur qui dégage de la chaleur en faisant travailler des processeurs. En d’autres termes, des banques, des avionneurs ou des créateurs 3D lancent des calculs délocalisés[2] et par ce biais font chauffer des radiateurs installés très loin, chez des particuliers ou des collectivités. Cerise sur le gâteau, ce chauffage est totalement gratuit, l’électricité dépensée localement – par les chauffés – est entièrement remboursée par l’entreprise de Paul. Aujourd’hui de nombreux logements sociaux sont équipés de ces fameux radiateurs. Un bilan écologique et social totalement incroyable. Évidemment, comme ces radiateurs sont connectés[3], on peut imaginer le nombre invraisemblable de fonctions qu’ils peuvent assurer. Le baby-phone intégré est celle que je préfère.

Je conclurai simplement par un lien vers le site de Qarnot https://www.qarnot.com/fr/home-fr/ et par un grand merci à toi, Paul, car tu me donnes – encore – un peu d’espoir en l’Humanité.

Observation suivante

Observation précédente


[1] Il a aujourd’hui une équipe qui travaille pour lui mais à l’origine il était vraiment seul avec son concept.

[2] Via le réseau vers les processeurs insérés dans les radiateurs.

[3] Au sens connectés au réseau.

Un commentaire sur “PAUL

Ajouter un commentaire

  1. Putain il est vachement bien ce radiateur !
    J’en veux un pour mon studio !
    J’ai été voir le site c’est incroyable ils font aussi des cryptos.
    Il est vraiment fort votre ami.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :