LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 07 (1/2)

Une approche épistémologique

(première partie)

L’ours arboricole ou ours apiculteur, vit comme son nom l’indique dans les arbres où il construit son nid, généralement à proximité d’un ou plusieurs essaims car il est très friand de miel. Contrairement à l’ours arboricole que l’on trouve dans les forêts à l’Est de l’Est Profond – appelé aussi ours malais on ne sait trop pourquoi -, il est rapide, de très grande taille et ne s’empare pas du travail des abeilles de façon dévastatrice ; bien au contraire il fait très attention à ne pas abîmer les constructions de cire et prends soin de ne prélever qu’une partie raisonnable de la production.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 07 (1/2) »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (2/2)

Une escapade nocturne

(fin)

Résumé : Noir est incarcéré et dépérit dans une des geôles de la prison du Souk…

Ce soir-là, alors que Noir se morfondait dans sa cellule, Blanc avait reçu sa première solde de mercenaire. Ses compagnons lui proposèrent d’aller arroser ses gages à la taverne, c’est ce que faisaient tous les mercenaires après tout. Blanc mit un peu de temps à se laisser convaincre, même s’il n’avait jamais bu de sa vie, il avait déjà vu des gens ivres et par instinct redoutait les conséquences de l’alcool sur son organisme.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (2/2) »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (1/2)

Une escapade nocturne

(première partie)

Résumé : Noir et Blanc deux enfants mercenaires ont été loués par Achraf Ammar, leur Maître, à un mystérieux émissaire. Leur mission : dérober un coffre de petite taille, extrêmement précieux, caché dans une salle forte protégée par au moins dix gardes au plus profond des caves d’un château.

Blanc s’était endormi, mais Noir n’y parvenait pas. Ils étaient consignés au bivouac non loin de Coofik, la ville où il avait été décidé de faire étape.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (1/2) »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 05 (2/2)

Romary a grandi

(fin)

Résumé : le fils adoptif de Clorinde et Onésime Brunon, Romary, va bientôt fêter ses 13 ans et donc célébrer, comme cela est la tradition dans le Royaume, le rite de son passage à l’âge adulte.

Ses professeurs, mis à part le Grand-Prêtre, donc, étaient bien impuissants face à ce gosse insupportable mais ils se gardaient bien d’avertir sa mère par peur de représailles : la paye était bonne et ils n’avaient pas envie de se passer d’une telle manne.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 05 (2/2) »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 05 (1/2)

Romary a grandi

(première partie)

Résumé : Clorinde et Onésime Brunon, un riche couple d’industriels de Port des Dauphins ne peut concevoir d’enfant. Par l’entremise d’Artus, le frère d’Onésime, ils adoptent dans le plus grand secret, un nouveau-né qu’ils décident de nommer Romary.

Clorinde Brunon était la plus heureuse des femmes. Dans une semaine, son fils adoré, Romary, allait fêter ses treize ans. A cet âge les enfants du Royaume devenaient des citoyens à part entière. Dès son anniversaire, on était considéré comme un adulte et, garçon ou fille, il était temps de choisir un métier.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 05 (1/2) »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 03

Les Inséparables

S’il est une métropole qui vaut le détour sur le Continent, c’est bien la cité de Makfik. Le voyage pour s’y rendre est un peu pénible certes : il s’agit de traverser le désert sur plus de 200 lieues.  Mais une fois sur place, on ne regrette pas le déplacement. La ville est réellement extraordinaire pour qui sait apprécier les paysages urbains et encore plus la vie citadine.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 03 »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 02

Port des dauphins

À Port des Dauphins, bien loin de Val d’Ésire, sur la côte Sud-Est du Continent, on trouvait, paraissait-il, la plus belle soie que l’Orient eût jamais produite. C’était, dans un premier temps, son commerce qui avait rendu ce petit port de pêche si prospère. Le procédé de fabrication du textile en fut longtemps tenu secret par la dizaine de famille de sériciculteurs qui se partageait alors ce marché pour le moins lucratif.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 02 »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 01

Le vieux Sage et la petite fille

Daël était considéré par tous comme le plus sage de son Ordre. Son regard perçant, son front haut et son sourire malicieux étaient, à n’en pas douter, l’expression d’une grande intelligence. Ceux qui l’avaient côtoyé vantaient sa capacité d’abstraction hors du commun, alliée à un bon sens tout terrien qui trahissait ses origines paysannes. On venait chercher son conseil du Royaume tout entier.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 01 »

À DEUX PAS DE CHERBOURG

Ce texte a été lauréat du concours de nouvelles organisé par les éditions L’Ivre Book dont le thème était : « Épopées spatiales ».

***

Fatale précision d’une horloge atomique : un arc électrique transperce la chair de Daël. Cri de douleur. Réveil brutal. Froid, ankylose, brûlure glacée qui inonde ses nerfs. Yeux sans iris, tremblements, convulsions. Les boyaux plantés dans ses veines déversent des doses massives de drogue pour calmer son supplice.

Lire la suite « À DEUX PAS DE CHERBOURG »

L’HOMME QUI AVAIT LU TOUS LES LIVRES

Cette nouvelle a été lauréate du concours « Histoires Étranges » émis par la maison d’édition Lomini Books (Floride) qui promeut en français et en anglais la culture Haïtienne aux États-Unis.

***

Policiers, essais, science-fiction, romance, fantasy, aventure, horreur, espionnage, biographies, contes, chroniques : la pile de livres sur la table basse s’élève à plus de deux mètres. Lire la suite « L’HOMME QUI AVAIT LU TOUS LES LIVRES »

THANATOPRAXIE

Cette nouvelle m’a été commandée par mon ami Stéphane pour son malheureusement défunt site professionnel dédié au tatouage : « Color my skin ».

***

Je suis un gros fumeur. Quand je dis gros, je parle non seulement de la quantité de poison phénoménale dont je sature mes poumons mais aussi du poids invraisemblable auquel je soumets mes genoux.
Fumer tue, c’est absolument certain. Pour autant, ne pas fumer ne rend pas immortel. Nul besoin d’une étude de l’INSEE sur la mortalité pour conclure que le nombre de décès est au bas mot d’un par habitant.

Lire la suite « THANATOPRAXIE »

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑