25 000

Je n’ai pas grand chose à dire, si ce n’est merci à vous tous. J’ai toujours eu envie d’écrire mais jusqu’à présent je n’avais reçu que des messages négatifs de mon entourage. Vos encouragements et votre soutien m’ont donné envie de continuer cette aventure.

Lire la suite « 25 000 »

LE PEUPLE DU CERCLE

Cette nouvelle se déroule dans l’univers du « Chemin de la Mer » mais elle peut être lue indépendamment du roman. Elle évoque le parcours d’un des ancêtres d’Onésime Brunon, le riche industriel de Port des Dauphins.


— Nul n’est besoin de vous présenter l’île de Salvinia au cœur de notre douce Mer Intérieure ; cette magnifique île qui vit naître le tout premier Grand-Prêtre du culte de Tarman, notre Père à tous. Je suis sûr que vous vous y êtes tous rendus au moins une fois dans votre vie pour vous recueillir sur la tombe du Saint-Homme.

Lire la suite « LE PEUPLE DU CERCLE »

MON PANTHÉON

Je vous ai déjà parlé de mon immense admiration pour Gotlib dans un article qui a eu un certain succès[1] : Madeleine et Marcel. Héros de mon enfance, s’il m’était possible de lui rendre un hommage officiel aujourd’hui, je lui offrirais une cérémonie toute particulière, pour l’installer en bonne place dans mon propre panthéon. N’y voyez nul rapport avec le vrai Panthéon, celui de Soufflot – en haut de la rue éponyme – où reposent les vrais héros de la Nation Française.

Lire la suite « MON PANTHÉON »

LE DOIGT INVISIBLE – Chapitre 07

La rançon du succès

« S’il existe plusieurs manières de faire quelque chose et que l’une de ces manières est susceptible de se solder par une catastrophe, on peut être certain que quelqu’un se débrouillera pour la choisir. »

Edward A. Murphy Jr

Je n’en crois pas mes oreilles :

— Comment ça on a des milliers de visites ?

— J’essaye de voir qui sont…

— Attends une seconde Paul, mon téléphone sonne.

Lire la suite « LE DOIGT INVISIBLE – Chapitre 07 »

LA BEAUTÉ DU GESTE

J’ai mis beaucoup de temps avant de comprendre ce qu’était la beauté du geste et quelle était sa signification. Malgré cette révélation, je vous avoue qu’à ce jour je n’en ai pas tiré grand-chose, si ce n’est que je l’ai assimilée. Tout comme par le théorème de Gödel ou celui de Cayley-Hamilton, j’ai été ébloui, mais d’un point de vue pratique, cela ne m’a rien apporté, si ce n’est le plaisir de m’en être imprégné. C’est déjà ça !

Lire la suite « LA BEAUTÉ DU GESTE »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (2/2)

Une escapade nocturne

(fin)

Résumé : Noir est incarcéré et dépérit dans une des geôles de la prison du Souk…

Ce soir-là, alors que Noir se morfondait dans sa cellule, Blanc avait reçu sa première solde de mercenaire. Ses compagnons lui proposèrent d’aller arroser ses gages à la taverne, c’est ce que faisaient tous les mercenaires après tout. Blanc mit un peu de temps à se laisser convaincre, même s’il n’avait jamais bu de sa vie, il avait déjà vu des gens ivres et par instinct redoutait les conséquences de l’alcool sur son organisme.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (2/2) »

VIE VIRTUELLE

L’année 2010 restera une des plus belles années de ma vie. J’avais pris le plan social d’une grosse boîte, ou plus exactement on m’avait un peu poussé à le prendre. Suite à cette mésaventure, je n’étais pas, pour vous dire la vérité, très enthousiaste à l’idée de retourner aussitôt dans la grande bagarre qu’est devenu le monde du travail. Je m’accordais donc une – longue – pause avant de réintégrer l’arène. Nous étions en janvier et avec le chômage j’avais de quoi tenir assez longtemps.

Lire la suite « VIE VIRTUELLE »

LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (1/2)

Une escapade nocturne

(première partie)

Résumé : Noir et Blanc deux enfants mercenaires ont été loués par Achraf Ammar, leur Maître, à un mystérieux émissaire. Leur mission : dérober un coffre de petite taille, extrêmement précieux, caché dans une salle forte protégée par au moins dix gardes au plus profond des caves d’un château.

Blanc s’était endormi, mais Noir n’y parvenait pas. Ils étaient consignés au bivouac non loin de Coofik, la ville où il avait été décidé de faire étape.

Lire la suite « LE CHEMIN DE LA MER – Chapitre 06 (1/2) »

UN PEU D’ALGÈBRE

Pas besoin d’être un génie en maths pour comprendre cette petite anecdote ; donc à moins que le seul mot « algèbre » vous donne de l’urticaire, ne passez pas trop vite votre chemin et lisez ces quelques lignes.

Un matin frais de janvier, je fumais une cigarette avec Alexandre, en bas de notre tour à la Défense. Les fêtes de fin d’année venaient de s’achever et l’activité redémarrait doucement. Lui et moi avons à peu près le même âge.

Lire la suite « UN PEU D’ALGÈBRE »

LE DOIGT INVISIBLE – Chapitre 06

Certaines obligations professionnelles m’ont conduit un peu loin de ce blog, bien malgré moi, pendant ces deux dernières semaines. Je vous prie de m’en excuser. C’est pourquoi pour me faire pardonner et vous rafraîchir la mémoire, je vous propose un résumé des chapitres précédents.

Ray, Marc, Paul et Christian, quatre chômeurs du quinzième arrondissement de Paris se sont juré de mettre à bas le système capitaliste. Leurs réflexions les ont amenés à construire ensemble un site internet « Le doigt invisible » pour y publier des révélations sur l’affaire Cradoff.

Lire la suite « LE DOIGT INVISIBLE – Chapitre 06 »

LA MEILLEURE FAÇON DE TRANSPORTER UN PIANO

Une courte fantaisie sur le thème du « piano diabolique ».

Ma grand-mère était reconnue comme une magistrale interprète de Chopin avant-guerre. À sa mort, j’ai hérité de son magnifique Pleyel demi-queue n°3 en parfait état. Depuis des années, il trône dans mon salon mais n’y occupe qu’un rôle décoratif. En effet, je ne sais pas jouer de cet instrument. J’aurais pu apprendre mais j’ai vite compris que le piano n’était pas fait pour moi ; un apprentissage bien trop long et difficile pour la feignante que je suis.

Lire la suite « LA MEILLEURE FAÇON DE TRANSPORTER UN PIANO »

MONSIEUR BORRIAUD – Encore lui !

Je vous ai déjà présenté à trois reprises Monsieur Borriaud, mon génial professeur de français et de latin en classe de 3ème, ici, et . L’année scolaire aurait pu se finir sur une fâcherie, liée à ce dérapage de la classe à propos de la dissertation de Patricia[1] ; mais je vous l’ai déjà dit auparavant, notre maître ne voulait que le meilleur pour nous et il le prouva encore une fois.

Lire la suite « MONSIEUR BORRIAUD – Encore lui ! »

EXERCICE DE STYLE

Cette nouvelle a été finaliste du concours de nouvelles policières Paris Polar en 2014. Pour bien comprendre mon texte, il est indispensable que je vous livre le thème imposé par les organisateurs de ce concours. Quoiqu’il en soit, pour la première fois, je n’ai pas compris pourquoi je n’avais pas gagné tant mon texte était différent et original tout en respectant les contraintes proposées. Je vous laisse juge…

Lire la suite « EXERCICE DE STYLE »

MONSIEUR BORRIAUD

S’il est une chose communément admise par les confrères et condisciples de ma génération, c’est bien qu’entre la sixième et la Terminale, on n’a eu en moyenne qu’un ou deux professeurs qui, vus d’aujourd’hui, peuvent être considérés comme excellents. Excellents, au sens où une matière qui nous rebutait ou dont nous ne comprenions pas les enjeux – à l’époque – s’est grâce à eux, finalement révélée pleine de charmes et de surprises, à tel point qu’il était impossible de ne pas vouloir la découvrir, de ne pas s’y attacher, de ne pas désirer creuser pour voir où cela pouvait bien mener.

Lire la suite « MONSIEUR BORRIAUD »

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑